CONTACT

Si vous souhaitez contacter Adriana Langer à propos de son livre, vous pouvez envoyer un mail à cette adresse :
langeradriana@yahoo.fr
Adriana se fera un plaisir de lire vos messages et d'y répondre si nécessaire.

lundi 25 novembre 2013

En rayon

Le recueil d'Adriana est disponible dans les magasins FNAC, (au rayon épanouissement personnel, bizarre mais pourquoi pas).

FNAC des Ternes


FNAC Saint-Lazare




samedi 23 novembre 2013

Sans anesthésie

(J'ai enfin pris le temps de mettre par écrit mes impressions de lecture du recueil d'Adriana. Le texte ci-dessous n'engage bien sûr que moi, mais c'est un engagement volontaire, entier et sans concession.)

Ces nouvelles sont remarquables par la finesse, la subtilité et la lucidité de l’analyse. Le style de l’auteur, tout en nuances, exprime les plus infimes variations de sensations et d’émotions, fortes ou banales, dramatiques ou tendres, avec une humanité sans complaisance.
Grâce à Adriana, nous pouvons aussi franchir le miroir, passer du côté du médecin, découvrir son regard sur nous ; le point de vue du praticien, mais aussi le dédoublement volontaire, difficile et douloureux, entre son professionnalisme et sa condition d’être sensible et humblement humain. Lisez « Apprentissage » pour vivre cette expérience à travers le ressenti d’une jeune étudiante en quatrième année, assistant à sa première intervention chirurgicale.
« La maladie du médecin », la dernière et la plus longue des nouvelles, nous entraîne dans le lent maelström où se trouve plongé un médecin brutalement confronté à sa maladie. Tout ce qu’il croyait connaître, tout ce qu’il maîtrisait si bien, les symptômes, le diagnostic, la souffrance, tout ce qui n’était pour lui que du savoir, des informations bien rangées dans des cases de son cerveau, explose soudain, détruit le bel arrangement de son existence et de son image. Devenu patient, tout en restant médecin, il se confronte aux questions qui nous attendent tous, et les réponses rationnelles dont il se contentait pour les autres, en toute bonne volonté, en toute empathie, se vident de sens. Commence alors pour lui l’apprentissage véritable, comment vivre,  jusqu’au terme.

Suivez votre inspiration, prenez votre souffle, et lisez ces histoires, vous en sortirez le sang revivifié  par l’oxygène de leur humanisme au quotidien.



mercredi 20 novembre 2013

L'institut Curie annonce le recueil d'Adriana Langer

Le recueil de nouvelles d'Adriana, Ne respirez pas est présenté sur deux sites internet de l'institut Curie, au sein duquel Adriana travaille comme radiologue :

Le site de l'institut Curie

Le site de l'hôpital René Huguenin

vendredi 15 novembre 2013

Un coup de poing littéraire

C'est un véritable coup de poing littéraire que m'a donné cette lecture du recueil de nouvelles d'Adriana Langer.

Voici le début du compte-rendu de lecture du recueil d'Adriana, sur le blog littéraire Les lectures de Martine. La blogueuse-journaliste s'est entretenue avec Adriana, au café de Flore, par l'entremise de la revue Saint-Ambroise.
Vous pouvez lire la suite ici :


lundi 11 novembre 2013

Concert / Lecture aux rencontres musicales d'Ussel d'Allier les 9 et 10 novembre 2013

Le samedi soir 9 novembre 2013, Varduhi Yeritsyan a offert au public nombreux et passionné un magnifique concert, Chopin et Scriabine, en alternance avec la lecture de trois nouvelles d'Adriana Langer, par Philippe Jeancoux, comédien cofondateur de la troupe les pierres parlent d'Auvergne. Adriana est ensuite venue saluer l'assistance, puis a dédicacé des exemplaires, en avant-première, aux amateurs.
Comme toujours dans les manifestations organisées, dans sa belle demeure bourbonnaise, par Benoît Choquet, un buffet plantureux a permis aux artistes et aux spectateurs de se remettre de leurs émotions et d'échanger leurs impressions en toute convivialité.

Le lendemain midi, une séance de rattrapage était organisée pour les personnes qui n'avaient pu se libérer la veille. Varduhi Yeritsyan a de nouveau enchanté la salle par son impressionnante énergie et sa sensibilité rayonnante, particulièrement dans l'interprétation de la cinquième sonate de Scriabine. Philippe Banquet a lu "En chemin", l'une des nouvelles du recueil, et Agathe, la toute jeune fille d'Adriana Langer, a clôturé la séance en lisant "vingt-cinq secondes d'apnée", la première nouvelle du recueil, dont est issu le titre. L'auteur a ensuite joué du sourire et du stylo pour contenter ses futures lectrices et futurs lecteurs.

Merci encore à tous ceux qui ont permis ces chaleureuses rencontres, Benoît Choquet, hôte passionné et prévenant, Philippe Jeancoux, lecteur de grand talent, et Varduhi Yeritsyan, dont vous pourrez suivre l'actualité sur son site : Varduhi Yeritsyan

Quelques photos
Varduhi Yeritsyan

Philippe Jeancoux

Un public attentif




L'auteur salue le public


Buffet et conversations animées

Signatures





Philippe Banquet



Philippe Jeancoux