CONTACT

Si vous souhaitez contacter Adriana Langer à propos de ses livres, vous pouvez envoyer un mail à cette adresse :
langeradriana@yahoo.fr
Adriana se fera un plaisir de lire vos messages et d'y répondre.

samedi 18 novembre 2017

Soirée lecture de Oui et non par Adriana Langer à la Galerie Frédéric Moisan, jeudi 16 novembre 2017

Adriana Langer nous a offert un beau moment d'émotion à la galerie Frédéric Moisan en lisant quatre nouvelles de son recueil Oui et non.

Frédéric Moisan, Guilaine Depis et Adriana

Elle a ouvert la séance par L'exposition, visite contrariée d'une exposition de peinture. Elle décrit avec sensibilité et humour ses pérégrinations dans les salles successives, cherchant à oublier les nombreux importuns – grappes de visiteurs, guides bavards - ainsi que ses propres préoccupations, pour tenter de parvenir enfin à se plonger vraiment dans la beauté des œuvres.



Boucles blondes est une évocation du destin tragique d'Iréne Némirovsky, écrivaine russe réfugiée en France avant la deuxième guerre mondiale, morte déportée à Auschwitz comme son mari. Par le biais d'un dîner entre amis dans un restaurant russe un peu ringard, elle conjugue ironie tendre et tendresse grave, recadrant la banalité de notre quotidien dans une perspective poignante.


Un pot sympathique a permis à l'assistance nombreuse d'échanger ses impressions, de discuter avec l'auteure, ainsi que d'admirer les nombreuses œuvres d'art exposées.

 Adriana a lu ensuite Danseuses, où elle développe harmonieusement des réflexions sur la pratique artistique, ses sacrifices et ses satisfactions, et sur le caractère mystérieux et irréductible de la vocation.







Elle a conclu avec la courte et surprenante Nocturne, voyage immobile vers un au-delà.




















Merci à Frédéric Moisan d'avoir accueilli dans sa galerie cette rencontre, merci à l'éditeur, David Reinharc et à l'attachée de presse, la charmante et toujours dynamique Guilaine Depis.

Le site des éditions Valensin David Rheinarc

Le site de la galerie Frédéric Moisan

samedi 4 novembre 2017

« Oui et non », le nouveau recueil d' Adriana Langer


Recueil de vingt nouvelles, paru en octobre 2017 aux éditions Valensin - David Reinharc

Commander le livre sur Amazon

Lire une nouvelle du recueil (format PDF)

"J'ai été très impressionné par les qualités d'écriture (une langue précise, élégante, fluide) et par l'analyse subtile voire raffinée de l'intime des personnages d'Adriana Langer."
Michel Lambert, Prix de la nouvelle francophone de l'Académie royale de Belgique 1998 et Grand Prix de la nouvelle de la Société des gens de lettres 2006
"J'ai lu le recueil de nouvelles d'Adriana Langer. Que j'ai apprécié. Beaucoup. Je les ai trouvées à la fois rêveuses et percutantes. Adriana Langer maîtrise la forme courte, la chute, le développement inattendu."
Fabrice Pataut, Prix de la nouvelle de l’Académie française 2005

"On lira et relira donc les nouvelles d'Adriana Langer avec bonheur. Ce sont de ces bijoux que l'on pose sur une table et dont on a plaisir à rembellir nos doigts."
Bertrand du Chambon, écrivain
Critique complète par Bertrand du Chambon

"Vingt nouvelles d’une Parisienne sensible qui offre au fil du temps la radiographie des désirs et des émotions humaines. Chaque texte est un instant suspendu, un fragment de vie comme un souvenir éternisé."
Argoul, écrivain et voyageur
Avis complet d'Argoul sur son blog

Le livre

Toute la singularité d’Adriana Langer tient dans sa passion de la nouvelle comme genre littéraire. Pour elle, cette forme concise d’écriture permet de braquer un projecteur sur les instants-clés d’une vie, de disséquer un comportement, un caractère ou une émotion. Concentrés de vie, ses nouvelles aspirent à la force et la subtilité de celles de ses maîtres Anton Tchekhov, Vladimir Nabokov, Virginia Woolf, Flannery O’Connor et Alice Munro dont elle chérit l’extraordinaire liberté.

C’est pour sa hardiesse et son instantanéité, son caractère brutal, langoureux ou tranchant, qu’Adriana Langer aime tant la nouvelle. Selon elle, ces textes brefs et incisifs agissent comme catharsis mieux qu’aucune autre forme artistique. Tels les haïkus, ils expriment tour à tour la douceur de l’existence, la déferlante du désir, la pudeur d’une blessure, la plénitude de l’amour – notamment filial - avec une efficacité redoutable.

Le monde d'Adriana Langer est notre quotidien. Elle observe, elle écoute, elle ressent. Ses histoires sont simples, nous croyons les connaître et surtout les reconnaître. Cette femme seule qui dîne au restaurant avec sa petite fille et qui tente de maintenir à l'extérieur de sa sphère maternelle le jeune et beau serveur, nous l'avons côtoyée sans la voir, jusqu'à ce que, révélée par le charme littéraire de l'auteur, elle surgisse tout à coup devant nous, dans toute la richesse de nuances de son apparente évidence.

Son univers est tissé d'étoffes multiples, brutes ou délicates, soyeuses ou rêches, tissu pastel ou éclatant. Il est parcouru de puissants flux souterrains qui affleurent à peine, il ne cherche pas à se justifier, il n'a nul besoin d'autre sens que celui que lui donne la vie, nos vies, riches malgré tout de toutes les formes d'amour.
L'écriture d'Adriana Langer explore l'étrangeté de notre monde, à la recherche inlassable de ses vérités, de sa beauté et, au-delà de tout, de la joie d'exister.

L’auteur



De Rabelais à Boulgakov, les médecins devenus écrivains sont nombreux. Leur expérience quotidienne de l’humain leur donne matière à penser et à s’émouvoir. Par ailleurs, les poètes persans ne disaient-il pas déjà que les mots avaient une valeur thérapeutique, que la poésie et la littérature avaient le pouvoir de soigner et de changer l’Homme en son entier ? Les textes qui composent « Oui et non » sont autant d’échographies de l’âme, ou plus précisément d’électrocardiogrammes qui mesurent les soubresauts du cœur, les va et vient du bonheur.


Née à Boston, Adriana Langer a passé la majeure partie de son enfance en Argentine et aux Etats-Unis, avant d’arriver à Paris où elle réside encore aujourd’hui et qui continue de l’émerveiller. Longtemps tiraillée entre ses vocations médicale et littéraire, elle a réussi à concilier ces deux activités en écrivant des nouvelles en parallèle à sa profession de radiologue exercée à l’Institut Curie.

(Cette présentation du livre a été écrite par Guilaine Depis)

jeudi 31 août 2017

Le nouveau recueil d'Adriana Langer est disponible sur Amazon

Après une précommande très réussie (250 exemplaires réservés), le recueil d'Adriana Langer, Oui et non, est désormais disponible en avant-première sur Amazon :

Page du livre sur Amazon


vendredi 4 août 2017

Un entretien radiophonique intéressant : Adriana Langer parle de son recueil "Ne respirez pas"

Sur Judaiques FM, Adriana Langer est interviewée par Lise Gutmann à propos de son livre de nouvelles sur des thèmes médicaux, Ne respirez pas, aux éditions La Providence. Elle présente également son nouvel opus, Oui et Non, à paraître très bientôt aux éditions Valensin.

Vous pouvez écouter l'émission (15 minutes) sur la page de podcasts de la radio. Il s'agit de l'émission Mar. 01 Août - 09:45 - (durée : 00:15:40) :
Podcasts Judaiques FM


lundi 19 juin 2017

Un entretien radiophonique intéressant : Adriana Langer parle des nouvelles et de la revue Rue Saint Ambroise

Vous pouvez réécouter Adriana Langer, interrogée par David Reinharc sur Judaïques FM, dans son émission "La revue des revues".
Adriana y parle de son nouveau recueil, Oui et non, de l'art de la nouvelle, ainsi que d'une revue française entièrement consacrée aux nouvelles, Rue Saint Ambroise :
Le podcast de l'émission

Un montage de l'interview sur le site de la revue

La première nouvelle du nouveau recueil :
Lire la nouvelle (deux pages)

Le site où vous pouvez précommander Oui et non :
Le dossier du livre et de précommande


vendredi 2 juin 2017

Oui et non, le nouveau recueil de nouvelles d'Adriana Langer

Adriana Langer nous propose un nouveau recueil de ses nouvelles : Oui et non.
Vous pouvez télécharger la première de celles-ci, Prérequis, en suivant ce lien (2 pages, format PDF) :
Lire "Prérequis"


Une opération de précommande vous permet de réserver un ou plusieurs exemplaires, que vous recevrez en avant-première et dédicacé(s). Ainsi vous participerez à ce projet littéraire, en soutenant Adriana Langer et son éditeur, car il est bien difficile aujourd'hui en France de pouvoir publier des nouvelles !
Pour accéder au site de précommande :
Site de précommande pour Oui et non



Enfin, comme j'ai eu le privilège de lire ce nouvel ouvrage, voici mes impressions de lecture.

À propos de Oui et non


Il n'est pas si facile d'évoquer les nouvelles d'Adriana Langer. Je pourrais peut-être commencer par indiquer ce qu'elles ne sont pas. Vous n'y trouverez pas de science-fiction (mais du rêve, de la fantaisie, une pointe de fantastique parfois), pas de pornographie (de l'érotisme en touches légères et beaucoup de sensualité), nul engagement politique ou social (une empathie tendre et lucide imprègne tous ses personnages), ni fracas ni violence (juste la cruauté et l'injustice du réel).
Le monde d'Adriana Langer est notre quotidien. Elle observe, elle écoute, elle ressent. Ses histoires sont simples, nous croyons les connaître et surtout les reconnaître. Cette femme seule qui dîne au restaurant avec sa petite fille et qui tente de maintenir à l'extérieur de sa sphère maternelle le jeune et beau serveur, nous l'avons côtoyée sans la voir, jusqu'à ce que, révélée par le charme littéraire de l'auteur, elle surgisse tout à coup devant nous, dans toute la richesse de nuances de son apparente évidence.
Son monde est tissé d'étoffes multiples, brutes ou délicates, soyeuses ou rêches, tissu pastel ou éclatant. Il est parcouru de puissants flux souterrains qui affleurent à peine, il ne cherche pas à se justifier, il n'a nul besoin d'autre sens que celui que lui donne la vie, nos vies, riches malgré tout de toutes les formes d'amour.

L'écriture d'Adriana Langer explore l'étrangeté de notre monde, à la recherche inlassable de ses vérités, de sa beauté et, au-delà de tout, de la joie d'exister.

samedi 8 avril 2017

Quelques nouvelles du recueil traduites en espagnol

Para la gente de lengua española, he pedido a Bernardo Toro, escritor y traductor franco-chileno, de traducir cinco cuentos representativos del libro.

Pueden leerlos aquí  (29 páginas) :
Cinco cuentos del libro « Ne respirez pas » (No respire)